Monthly Archives: octobre 2005

Une distinction pour Anyscreen et NanoTV®

Bon, nous l’avouons, nous en sommes fiers: la société suisse Anyscreen obtient une Mention spéciale du jury aux Mip-com Mobile Awards de Cannes.
NanoTV, un format de bulletins d’actualités quotidiens spécialement conçus pour les téléphones mobiles a reçu aujourd’hui une mention spéciale du jury dans la catégorie « News » au Mipcom Mobile Awards 2005 de Cannes. Plus de 230 produits, soumis par 130 compagnies du monde entier, étaient en compétition à Cannes dans le cadre du Mipcom Mobile Awards 2005.
Le Jury a cité NanoTV parmi les produits « innovants pour la qualité de leur contenu, de leur concept ou de leurs caractéristiques. »
NanoTV se distingue par l’intégration étroite de vidéos, de photos et d’éléments graphi-ques dans ses bulletins, ainsi que par l’utilisation des mobiles de la troisième génération pour la création de contenu.
Les modules d’actualités de NanoTV™ sont conçus pour un nouveau genre de consom-mation, la consommation nomade. Le public cible est celui des 18-45 ans.

Share This:

Peut-on concilier éthique et anonymat dans les entreprises?

Cas répertorié : l’entreprise étouffe – parfois fatalement – sous le non-dit, le mensonge et la peur. La sclérose institutionnelle calcifie la créativité et paralyse l’innovation. La haute direction se gausse de « communiquer » alors qu’en réalité, elle est profondément enlisée dans un discours circulaire et répétitif ; la source des idées est tarie. Au sein de la « base » quelques habiles snipers flinguent régulièrement sur tout ce qui bouge, nourrissant le discours d’eux » et « nous » ou plus souvent d’eux » contre « nous ». La majorité des collaborateurs, elle, l’index humide dans la bouche, se la coince ; elle est prise en otage. Pour certains, souvent les plus compétents, aller au travail devient physiquement écœurant. Dans la bouche, c’est le goût des cendres.

Une éthique de l’anonymat?

Et si les blogs, oui les blogs, pouvaient servir de remède à ça, contribuer à rouvrir des canaux de communications obstrués, relancer la machine à idées, ou plus simplement à envie.
De plus en plus d’entreprises dans le monde, spontanément ou sous la contrainte, le pensent et l’encouragent. D’abord réticentes mais absolument incapables d’endiguer la prolifération des blogs d’employés, elles ont décidé d’en tirer profit, et de jouer le jeu. Ca n’est pas toujours facile, car l’une des conditions de départ est évidemment d’accepter que les collaborateurs puissent s’exprimer sous couvert d’anonymat, que les avantages d’ouvrir la discussion sous pseudo l’emportent sur le malaise créé par la validation de cette forme de communication. Parce qu’on le sait, un petit quarteron de ce que les DRH appellent des « leaders négatifs à haute capacité de nuisance » est souvent capable à lui seul de terroriser une grande entreprise dans son ensemble. Or, en libérant la parole, même anonymement, ces « leaders négatifs » sont systématiquement minorisés. Le sentiment ambivalent « haine-amour » qui anime malgré tout chaque collaborateur, à tous les niveaux de l’organisation et jusqu’au sommet, a une chance de rebasculer vers le pôle positif.
Je pourrais bien sûr vous citer des entreprises ou des organisations en Suisse qui bénéficieraient grandement de l’ouverture d’un tel blog. Je préfère vous guider sur un bon exemple : www.minimsft.blogspot.com. C’est peut-être le discours le plus critique qu’on puisse lire aujourd’hui dans la blogosphère contre le géant de Seattle. C’est aussi l’un des plus lu et des plus nourris par les employés de la boîte. « Je l’ai créé parce que j’aime profondément Microsoft. Je ne voudrais pas travailler ailleurs » dit son créateur. Anonyme.

(Chronique parue sur Bluewin le 25 octobre 2005 )

Share This:

Les petites musiques du génie

Les génies sont aussi, parfois, frivoles! Le mathématicien Stephen Wolfram. qui avait obtenu son doctorat en math en une année, à 20 ans, vient de se mettre en ligne un site sympa: en utilisant ses algorithmes – algorythmes…- on peut se composer sa petite sonnerie. Le choix des variables est, évidement, venant d’un homme comme lui impresionnant. Après tout, Wolfram a fait fortune en développant Mathematica, le logiciel de référence pour analyser des systèmes complexes…

WolframTones: An Experiment in a New Kind of Music

Share This: